Agriculture : Stratégie nationale d’accélération du domaine

Alimentation durable et favorable à la santé

Le secteur alimentaire français fait face à des défis majeurs liés à l’augmentation de la démographie, l’évolution des habitudes alimentaires, les liens entre la qualité de l’alimentation et la santé, etc. Et parallèlement, le secteur agricole et agroalimentaire français a subi une diminution du nombre de parts de marché à l’export entre 2000 et 2015, essentiellement en raison d’une baisse de compétitivité.

« Dans ce contexte général, la stratégie d’accélération permettra de mieux comprendre les relations entre alimentation et santé et d’accompagner les acteurs des filières pour le développement d’une alimentation plus durable et diversifiée, tout en répondant aux attentes des citoyens. » SGPI, 2020

Systèmes agricoles durables et équipements agricoles contribuant à la transition écologique

La transition agroécologique et numérique offre de nombreuses opportunités pour soutenir les filières proposant des équipements et solutions destinés au secteur agricole, afin de concevoir et piloter des systèmes agricoles durables.

« La stratégie d’accélération cible à la fois les agroéquipements et le déploiement des technologies numériques dans l’agriculture (matériel agricole et d’élevage, robotique, etc.), les bio-intrants (biocontrôle, biostimulants, biofertilisation), les ressources génétiques (animales et végétales), ainsi que la combinaison de ces différentes innovations. » SGPI, 2020

France 2030 flèche 2 milliards € sur l’alimentation asine, durable et traçable

Exemple d’appels à projets en cours :

Besoins alimentaires de demain

Objectif

Développement d’aliments plus sains, plus durables.
Mise au point de process innovants mobilisant les nouvelles technologies au service de la qualité et de la sécurité de l’alimentation.
Problématiques d’alimentarité des emballages.
Nouveaux outils destinés à guider les différents acteurs vers des comportements plus vertueux.

Bénéficiaires

Projets individuels portés par des start-up, des PME, des ETI. Ils sont destinés à valider des preuves de concept, lever des verrous technologiques, développer des prototypes.
Projets collaboratifs, portés par une entreprise,, et associant jusqu’à 6 partenaires. Ils ont pour objectif de soutenir le développement de produits ou services innovants.

Projets

Coût total du projet devra être de 2 millions d’euros minimum.
Chaque partenaire doit porter au moins 400k€ de dépenses éligibles.

Cofinancement public

Mix de subventions et avances remboursables, dépendant de la nature du projet et de la taille de l’entreprise.

Date de clôture

8 juin 2022

Innover pour réussir la transition agroécologique

Objectif

Proposer des solutions innovantes portant sur les agroéquipements, le numérique en agriculture, les bio-intrants, la biostimulation, la biofertilisation, la valorisation des ressources génétiques

Bénéficiaires

Projets individuels portés par des start-up, des PME, des ETI. Ils sont destinés à valider des preuves de concept, lever des verrous technologiques, développer des prototypes.
Projets collaboratifs, portés par une entreprise,, et associant jusqu’à 6 partenaires. Ils ont pour objectif de soutenir le développement de produits ou services innovants.

Projets

Assiette de dépenses pour le projet d’un montant minimum de 500k€ (projets individuels)  ou 2 M€ (projets collaboratifs).
Durée indicative comprise entre 18 et 60 mois.

Cofinancement public

Mix de subventions et avances remboursables, dépendant de la nature du projet et de la taille de l’entreprise

Date de clôture intermédiaires

24 mars 2022 / 16 juin 2022

Financement des préséries d’innovations technologiques liées aux équipements agricoles

Objectif

Préséries industrielles de machines fixes ou mobiles et équipements agricoles intégrant les technologies numériques avec test de prototypes industriels sur le terrain :
– Robotique agricole
– Agroéquipements autonomes ou « intelligents »
– Technologies intelligentes pour les équipements agricoles, l’agriculture ou l’élevage

Bénéficiaires

Projets individuels portés par des entreprises. Ils sont destinés à adapter les prototypes industriels à la réalité du terrain.
Projets de type collaboratif, portés par plusieurs entreprises sur la combinaison de tests conjoints.

Projets

Assiette de dépenses entre 200 k€ et 3 M€

Cofinancement public

Projets de développement expérimental aidés au maximum à 45% de l’assiette selon la taille de l’entreprise.
60% subvention/40% avances remboursables 

Date de clôture

31 mai 2022 / 5 octobre 2022

Retour haut de page