Les enjeux des grands projets d’innovation : comment gagner en efficacité ?

GAC Group et One2Team ont le plaisir de vous convier au Club Innovation qui se tiendra autour d’un petit-déjeuner

le 23 juin prochain de 8h30 à 10h30 (accueil à partir de 8h00)
dans la Verrière du restaurant Ladurée (Champs-Elysées)

afin de répondre aux questions suivantes :

  1. Quelles solutions pour mieux piloter ses projets d’innovation ?
  2. Comment gérer ses financements de l’innovation ?
  3. Retours d’expérience de grands groupes

Interviendront sur le sujet :

  • Xavier PAVY, Responsable Division des Etudes fiscales / SNCF
  • Jean-Michel Ladoire, Fiscaliste Direction Finances et Développement / SNCF
  • Alice Champenois, Working Process Manager R&I  / Groupe BEL
  • Philippe Bourguignon : Coordinateur du projet européen SEAS / Engie

Programme

8h00 – 8h30 Accueil – Petit-déjeuner  
8h30 – 8h35 Introduction  
8h35 – 8h55 Financement de l’innovation à la SNCF X. Pavy  &  J-M. Ladoire
8h55 – 9h15 Innovation et efficacité. Doit-on tout mesurer ? par le Groupe BEL Alice Champenois
9h15 – 9h35 Retour d’expérience Engie Philippe Bourguignon
9h35 – 9h45 Pilotage d’activité R&D : les outils 2.0
par One2Team
Pierre Milet
9h45 – 9h55 Gestion des financements publics de l’innovation par GAC Group Jérôme Alieu
9h55 – 10h30 Table ronde et Q&R  

 

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de Marie-Charlotte Nantas : mnantas@group-gac.com 

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Le contrôle de qualité de la DSN

La loi de simplification du 22 mars 2012 a permis à la mise en place de la déclaration sociale nominative (DSN). Cette dernière vise à remplacer et à simplifier la majorité des déclarations sociales en une transmission unique les données sociales issues de la paie. Le potentiel d’intégration de nouvelles fonctionnalités augmente d’année en année enrichissant les données de la DSN.

CET

La Contribution Economique Territoriale (CET)

Introduite par la loi de finances pour 2010, la contribution économique territoriale (CET) remplace la taxe professionnelle sur les équipements et biens mobiliers (TP), à laquelle étaient soumises les entreprises et les personnes physiques ou morales qui exercent une activité professionnelle non salariée. L’objectif initial de la création de cette taxe était d’alléger la pression

Retour haut de page