Mise à jour du BoFIP: CIR/CII

Dans la mise à jour attendue du Bofip ce 13 juillet 2021, l’administration fiscale a commenté les aménagements du CIR et CII apportées par les deux dernières lois de finances, et a pris en considération les dernières évolutions jurisprudentielles, relatives notamment aux critères d’éligibilité et aux dépenses de sous-traitance. Ainsi, cette mise à jour contient notamment les principales évolutions suivantes :

  • Les commentaires liés à l’interdiction par la loi de Finances pour 2021 de la sous-traitance en cascade. Ils n’apportent pas de précisions particulières par rapport au texte de loi. Ainsi, Bercy confirme que le donneur d’ordre ne peut pas prendre en compte les factures provenant d’un sous-traitant qui sous-traiterait lui-même les travaux, SAUF, si le sous-traitant de rang deux est lui-même agréé ou est public (ou assimilé). 
  • L’administration fiscale prend enfin en compte les dernières jurisprudences Takima et FNAMS, et précise en premier lieu que le sous-traitant agréé ne doit pas valoriser les dépenses engagées pour un donneur d’ordre éligible dans son propre CIR ; Par conséquent, il n’aura pas non plus, en contrepartie, à déduire les factures émises de son assiette, ce qui engendrait régulièrement une balance négative sur son montant de CIR. Réciproquement, les dépenses sous-traitées sont bien éligibles dans le CIR du donneur d’ordre dès lors qu’elles sont nécessaires à la démarche R&D de son projet éligible, quand bien même les opérations sous-traitées ne correspondent pas individuellement à des travaux R&D.
  • Concernant les activités éligibles au CIR, la mise à jour du manuel de Frascatti est intégrée et officialise notamment les 5 critères d’éligibilité, déjà repris par le guide du MESRI, à savoir : les 3 premiers historiques (Incertitude, nouveauté, acquisition de connaissances) auxquels s’ajoutent officiellement 2 critères complémentaires (systématicité au sens justification de la démarche R&D, du plan d’expérience…et transférabilité/reproductibilité au sens justification des perspectives offertes autres que le projet en cours).

Source : https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/13196-PGP.html/ACTU-2021-00217

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Articles en Relation

La 8ème édition du concours s’est ouverte le 29 juillet 2021 et se clôturera le 5 octobre 2021. Le Concours d'innovation i-Nov est financé par l'Etat via le Programme d'investissements d'avenir (P.I.A) et opéré par Bpifrance et l'ADEME.

[REPLAY WEBINAR] Concours d’innovation : Maximisez vos chances de succès !

Le Concours d’innovation i-Nov est financé par l’Etat via le Programme d’investissements d’avenir (P.I.A) et opéré par Bpifrance et l’ADEME. Il permet de soutenir l’émergence accélérée d’entreprises (start-up et PME) ayant le potentiel pour devenir des leaders d’envergure mondiale dans leur domaine. Pour les lauréats, c’est une opportunité d’obtenir un cofinancement (jusqu’à 45%) de leur

Financements adaptés au redémarrage de la croissance

Les financements adaptés au redémarrage de la croissance [Livre Blanc]

“Afin de favoriser le développement et la croissance durable des entreprises, de nombreux leviers existent pour accélérer leurs projets innovants. Vous découvrirez dans ce livre blanc comment concilier dispositifs fiscaux de soutien à l’innovation, aides et subventions publiques et sources de financements privés et comment ces leviers peuvent s’articuler pour faire émerger vos projets, les

Restons en contact !Abonnez-vous à la newsletter

CAPTCHA image

* Merci de remplir les champs obligatoires.

Conformément aux dispositions de la réglementation sur la protection des données personnelles, GAC, en tant que responsable de traitement, traite vos données afin de répondre à votre demande liée aux produits et services de GAC.
Conformément à la règlementation en vigueur, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur vos données personnelles. Vous pouvez faire valoir ces droits en contactant notre DPO à : dpo@group-gac.com et en justifiant de votre identité. Vous pouvez également introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus.

Retour haut de page