Cette crise sanitaire, devenue en quelques jours, une crise économique agit comme un électrochoc : nous devons nous adapter à un changement de paradigme afin de réfléchir et d’agir différemment !

 

Il est indispensable de repenser notre façon d’envisager le futur, de consommer et donc d’interagir avec nos collègues et nos clients… De plus, être confiné depuis plusieurs semaines remet en question, au delà du temps productif : notre vision de l’innovation et de la consommation « utile vs gadget »


Alors qu’on nous parle de
récession mondiale, pire que lors de la grande dépression de 1919 et qu’effectivement, cela se traduit par une baisse réelle de notre consommation et des échanges internationaux, il y a peut-être un trop-plein de coups de communication autour de l’actualité et finalement assez peu d’actions concrètes pour accompagner nos clients à passer cette période difficile. 

 

De plus, nous avons tendance à agir sur le court terme alors que ce type de crise doit être l’occasion de se poser et de repenser sa stratégie business et innovation pour perdurer face à un avenir de plus en plus incertain.


Dans ce replay de webinar que nous avons animé avec Use Design, agence de conseil en Design Digital, vous allez découvrir pourquoi cette période est une excellente opportunité pour challenger notre façon de créer/produire de la valeur.

 

Enfin, vous découvrirez dans ce replay comment la « résilience » peut se matérialiser dans votre stratégie d’innovation

VOIR LE REPLAY

 

#1 –  Re-priorisez vos projets d’innovation !

 

Dans des situations aussi critiques, nous devons faire preuve de résilience et d’anticipation afin de ne plus subir.

Beaucoup de comportements sont déjà à l’œuvre dans la façon dont nous nous réinventons ! Par exemple, le télétravail et le management, l’automatisation de taches, l’accélération de sa transformation digitale et surtout l’adaptation de nos business model au contexte de crise…

Mais ce contexte remet aussi en question vos projets d’innovation. Devez-vous les mettre en pause, les re-prioriser, les arrêter ? 

Il est de coutume de dire que l’innovation, comme le marketing, est certes indispensable mais souvent vu comme un coût pour l’entreprise…La vraie question à se poser est de savoir comment s’adapter à des clients, des concurrents et finalement un marché qui ne prend pas de pause, mais qui va réagir différemment…Cette crise nous challenge sur pleins de nos fondamentaux : elle nous impose un cadre et une manière de repenser la création de valeur, avec moins de budgets, des outils et des méthodes de travail différents… Finalement, elle pose un contexte qui nous permet de reconsidérer l’innovation !

La première des re-priorisation est donc d’imaginer ces projets dans le cadre de ce qu’impose cette crise, avec les moyens et les équipes à disposition: donc de les re-prioriser et les tester plus vite…Mais l’innovation tient surtout du Leadership : si vous, le manager, le CODIR n’incarnez pas concrètement le changement, l’envie de changer les règles de votre marché et de repositionner sa stratégie post crise, vos ambitions n’aboutiront qu’à peu de choses…

#2 – Prenez de l’avance sur vos concurrents !

 

Cette période doit vous permettre de prendre de l’avance et d’observer différemment vos concurrents !

Est-ce que l’art de pivoter ou d’adapter son business va pouvoir se matérialiser concrètement au sein de votre entreprise ?

La situation actuelle donne un cadre qui nous permet de faire (encore plus) preuve d’empathie vis-à-vis de notre marché, car nous vivons tous la même chose… Néanmoins, comment adapter la flexibilité que nous avons dans notre vie personnelle, à nos enjeux professionnels ?

La recommandation théorique serait de dire qu’il faut agir sur les 12 axes fondamentaux de l’innovation et de ne pas imaginer qu’il s’agit d’innover sur simplement l’un d’entre eux (ex : ma boutique est fermée, je lance ma vente en ligne.). Tous ces axes fondamentaux de l’innovation doivent être adaptés : chaîne de valeur, méthodes de management…mais ici, de façon beaucoup plus rapide et agile !

Pourquoi ne pas réaliser un diagnostic (flash) de votre stratégie d’innovation, pour identifier si votre stratégie corporate est alignée avec les ressources interne, entre l’idéal et le réel, quels sont les inhibiteurs qui freinent votre croissance et au contraire, les axes sur lesquels capitaliser pour l’accélérer…

Souvent, on fonce la tête dans le guidon avec des innovations très technologiques alors qu’il est indispensable, même en BtoB de comprendre son client final, via des études de réceptivités par exemple.

Quelques exemples d’entreprises qui s’adaptent et qui devancent leurs concurrents actuellement :

  • Sortir des contraintes de son point de vente : Evo Entertainment
  • Livrer votre service pour une expérience à domicile : Escape Mail
  • Une chaîne Youtube pour vous remplacer : Joe Wicks
  • Revoir son panier avec des produits locaux : The SnapBar
  • Vendre en Kit pour donner la main à vos clients : Shake Shack
  • Garder sa chaîne de fabrication pour viser des produits utiles : New Balance

 

#3 – Créez plus de valeur avec moins de budget !

Cette crise qui vous impose un contexte de frugalité : c’est une opportunité à saisir pour gagner en agilité !

Est-ce qu’une bonne stratégie d’innovation doit se traduire par des investissements massifs en R&D ?  Pas forcement, au regard du nombre de projets “faramineux” en termes de budgets R&D qui une fois mis sur le marché déçoivent, soit, car ils arrivent trop tôt, soit trop tard par rapport à l’appétence marché.

L’innovation peut être aussi vue comme un luxe qu’on ne peut pas se payer. Pourtant, l’innovation frugale (« les is the new more »), basée sur l’agilité, la vitesse et l’abordabilité est de plus en plus adoptée, même par les grands groupes. En effet, le management classique de la R&D (basé sur de gros budgets R&D, des process rigides, de la R&D très scientifique (basé sur l’échelle TRL) et une fiscalité construire pour servir ce type de management…) trouve ses limites dans ce type de situation qu’est l’innovation en période de crise.

Enfin, l’innovation ouverte et distribuée, différente de l’open innovation telle qu’on la connaît ou on l’imagine est aussi une opportunité à saisir. Le parfait exemple étant le masque de plongée de Décathlon qui a été adapté par un médecin italien via un cabinet de conseil et Décathlon en direct qui à au final arrêté la commercialisation grand public pour l’offrir aux hôpitaux. Il s’agit donc d’un exemple d’innovation frugale, ouverte, distribuée et solidaire…

Autre exemple : le consortium monté par Air Liquide, Valeo et PSA qui pour prendre part concrètement à cet effort national ont repensé leur business model très rapidement pour atteindre un objectif visé. 

Et si cette perturbation  perdurait et venait disrupter totalement votre façon de créer de la valeur ? Et si vous pourriez en profiter pour prendre exemple et faire les choses différemment ou mieux qu’avant pour finalement durer ?

 

#4 – Stimulez la confiance créative de vos salariés !

 

Tout se base sur la culture et l’ADN de votre entreprise. L’agilité n’est pas qu’une méthode ou des outils, c’est un état d’esprit. Si vous en tant que collaborateur êtes convaincu, mais que votre Direction ne l’est pas, rien ne marchera correctement.

De plus, souvent en entreprise, nous sommes pour le changement, tant que cela n’impacte pas nos petites habitudes de travail… Comment en tant que manager, en tant que dirigeant d’entreprise composer avec cela et comment attirer des talents qui souhaitent adhérer à un projet global d’entreprise et non simplement à « un job alimentaire » ? Pourtant, l’innovation est synonyme de changement et pour être efficace, elle doit faire partie intégrante de la culture de votre entreprise, à tous les niveaux !

Pour être innovant, il faut déjà avoir confiance en la capacité créative de vos équipes et en l’avenir de votre business model

Chacun d’entre nous peut (et doit) être créatif, avoir des idées innovantes ou suggestions pour challenger positivement les décisions prises par les services opérationnels.

 

#5 – UtiliseZ le Design Thinking pour sortir de la crise !

 

Comment la pensée design peut-elle aider à innover et sortir de la crise ? Nous avons des outils pour nous aider à penser différemment et positivement. Une fois que nous les maîtrisons, notamment la pensée créative et design : il s’agit de comprendre comment répondre aux problématiques de nos clients, les identifier, les cadrer et proposer une multitude de solutions adaptées qu’on priorisera ensuite.

Si on veut être encore plus futuriste, nous pouvons passer du « comment pourrait t’on… » lié au Design Thinking au « et si demain… » lié au Design Fiction.

 

La pensée Design n’est pas qu’une vision utopique de la réponse au besoin client, c’est aussi comme cela qu’on peut continuer à créer de la valeur dans le temps.

Avec le levier de l’empathie, le Design Thinking va vous permettre de vous adapter à la façon dont vos clients utilisent ou pas vos produits et services face à une période de crise. S’ils ne peuvent plus acheter vos produits, comment proposer une approche différente pour qu’ils vous restent fidèles ?

Enfin, testez, itérez et repensez votre business model de façon résiliente et n’oubliez pas de délivrer !

Les projets ou la pensée design est utilisé sont souvent long. Dans la situation actuelle, il est intéressant de réduire au maximum ces temps de réflexion pour itérer et prototyper de façon très agile et rapide. Pour cela, la mise en place de design sprint, de 5 jours est une excellente solution.