Prévention de la pénibilité au travail

La pénibilité se caractérise par une exposition du travailleur à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels liés à des contraintes physiques marquées, un environnement physique agressif ou à certains rythmes de travail. 10 facteurs de risques sont prévus par le Code du travail :

Contraintes physiques marquées

  • Manutentions manuelles de charges, c’est-à-dire toute opération de transport ou de soutien d’une charge dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l’effort physique d’un ou de plusieurs travailleurs
  • Postures pénibles définies comme positions forcées des articulations
  • Vibrations mécaniques transmises aux mains et aux bras et celles transmises à l’ensemble du corps

Environnement physique agressif

  • Agents chimiques dangereux, y compris les poussières et les fumées
  • Activités exercées en milieu hyperbare (haute pression)
  • Températures extrêmes (sans tenir compte des températures extérieures)
  • Bruit

Rythmes de travail

  • Travail de nuit sous certaines conditions
  • Travail en équipes successives alternantes (travail posté en 3 x 8, 2 x 12…)
  • Travail répétitif caractérisé par la réalisation de travaux impliquant l’exécution de mouvements répétés, sollicitant tout ou partie du membre supérieur, à une fréquence élevée et sous cadence contrainte

Salariés concernés

L’identification des salariés qui font l’objet d’une déclaration est réalisée grâce à l’évaluation de l’exposition de chaque travailleur au regard de ses conditions habituelles de travail, appréciées, en moyenne, sur l’année.

Pour établir sa déclaration, l’employeur peut toutefois utiliser les postes, métiers ou situations de travail définis par un accord collectif de branche étendu ou, à défaut, par un référentiel professionnel de branche homologué. Lorsqu’ils existent, ces documents d’aide à l’employeur déterminent l’exposition des travailleurs aux facteurs de pénibilité en tenant compte des mesures de protection collective et individuelle (article L. 4163-2 du Code du travail)

Le compte professionnel de prévention permet au salarié d’accumuler des points pour :

  • Partir en formation pour accéder à des postes moins exposés à la pénibilité
  • Bénéficier d’un temps partiel sans perte de salaire
  • Partir plus tôt à la retraite

Obligation des entreprises

Le décret n° 2017-1769 du 27 décembre 2017 relatif au compte professionnel de prévention précise l’obligation pour les entreprises d’au moins 50 salariés d’engager une négociation sur un plan de prévention de la pénibilité ou, à défaut, d’établir un plan d’action.

Cette obligation s’impose dans deux situations :

  • Lorsqu’au moins 25 % de salariés sont exposés à au moins l’un des 6 facteurs de risques dans le cadre du compte professionnel de prévention (C2P).
  • A compter du 1er janvier 2019, lorsque l’indice de sinistralité est supérieur à 0,25.

Les 6 facteurs de risque concernés par le dispositif pénibilité

  • Activités exercées en milieu hyperbare
  • Températures extrêmes
  • Bruit
  • Travail de nuit 
  • Travail en équipes successives alternantes
  • Travail répétitif 

Calcul de l’indice de sinistralité

Cet indice de sinistralité est égal au rapport, pour les 3 dernières années connues, entre le nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles imputés sur le compte employeur, et l’effectif de l’entreprise (à l’exclusion des accidents de trajet).

Exemple : une entreprise de 120 salariés a eu 5 accidents du travail en 2015, 8 en 2016 et 6 en 2017, et aucune maladie professionnelle sur ces 3 dernières années.
Son indice de sinistralité est donc de : (5 + 8 + 6) / 120 = 0,158 < 0,25. En supposant qu’elle a moins de 25 % de ses salariés exposés aux 6 facteurs du C2P, elle ne sera pas soumise à l’obligation de négocier.

L’accord d’entreprise

L’accord d’entreprise ou de groupe ou, à défaut, le plan d’action, ou l’accord de branche étendu traite d’au moins deux des thèmes suivants :
a) La réduction des polyexpositions aux facteurs de risques ;
b) L’adaptation et l’aménagement du poste de travail ;
c) La réduction des expositions aux facteurs de risques professionnels.

Mais également, d’au moins deux des thèmes suivants :
a) L’amélioration des conditions de travail, notamment au plan organisationnel ;
b) Le développement des compétences et des qualifications ;
c) L’aménagement des fins de carrière ;
d) Le maintien en activité des salariés exposés aux facteurs de risques.

En cas d’absence d’accord ou d’échec du plan d’action réalisé, le directeur de la CARSAT pourra ordonner une pénalité équivalente à 1 % de la masse salariale versée aux salariés concernés.

———————

Pour ne rien manquer de l’actualité sur ce sujet, n’hésitez-pas à vous abonner à notre Newsletter RH.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Articles en Relation

Impôts locaux : 3 raisons pour lesquelles vous devez contrôler vos bases d’imposition avant le 31 décembre 2021

Avez-vous connaissance de l’ensemble des exonérations et abattements auxquels votre société aurait pu prétendre depuis janvier 2020 ? Cette question est légitime à l’aube du paiement des impôts locaux. En effet, la réception des avis de Taxe Foncière et de CFE, le dernier trimestre 2021 est très souvent l’occasion pour le contribuable de faire un état des

G.A.C. Group rejoint l’équipage Explore ! 🤝

G.A.C. Group est heureux de vous annoncer son partenariat avec Explore, un fonds de dotation pour soutenir et développer de véritables solutions pour engager nos écosystèmes et concrétiser des initiatives positives pour notre société et notre planète.

Préfinancement de votre CIR/CII 2021 !

Bénéficiez d’un apport de trésorerie en 4 semaines grâce au préfinancement de votre CIR/CII 2021 ! Le 21 octobre 2021

Le saviez-vous ?Vous pouvez bénéficier dès à présent du préfinancement de votre CIR/CII 2021 à hauteur de vos dépenses de R&D&I engagées depuis le 1er janvier 2021 !  G.A.C. Group s’associe à NEFTYS pour vous présenter les avantages du Preficir© : une opportunité d’apport de trésorerie rapide pour le développement et la croissance de votre entreprise. 

Restons en contact !Abonnez-vous à la newsletter

CAPTCHA image

* Merci de remplir les champs obligatoires.

Conformément aux dispositions de la réglementation sur la protection des données personnelles, GAC, en tant que responsable de traitement, traite vos données afin de répondre à votre demande liée aux produits et services de GAC.
Conformément à la règlementation en vigueur, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition sur vos données personnelles. Vous pouvez faire valoir ces droits en contactant notre DPO à : dpo@group-gac.com et en justifiant de votre identité. Vous pouvez également introduire une réclamation auprès de la CNIL. En savoir plus.

Retour haut de page