Quelles sont les conséquences des opérations de fusion – acquisition sur votre taux AT/MP ?

Une opération de fusion d’établissement ou de rachat d’entreprise peut avoir des conséquences importantes sur le taux AT/MP de l’établissement repreneur. Et ce, nonobstant les modalités de l’opération (cession, rachat d’une société, fusion d’établissements intra-entreprise).

article performance rh ATMP

Dès lors que les trois critères cumulatifs suivants sont réunis, l’opération impliquera le transfert du risque AT/MP :

• Reprise de plus de la moitié du personnel de l’établissement concerné,

• Reprise d’une activité similaire,

• Reprise des moyens de production.

Ces critères sont issus de l’article D. 242-6-17 du Code de la sécurité sociale qui restreint le champ d’application de la notion d’établissement nouveau : « Ne peut être considéré comme un établissement nouvellement créé celui issu d’un précédent établissement dans lequel a été exercée une activité similaire, avec les mêmes moyens de production et ayant repris au moins la moitié du personnel ». Selon la Cour de cassation, ces critères légaux permettant d’exclure l’existence d’un établissement nouveau sont cumulatifs et non alternatifs, de sorte que l’absence d’un seul critère doit conduire à considérer un établissement comme nouveau (Cass. 2e civ., 24 janv. 2013, no 11-27.389).

Si les trois critères sont réunions, la CARSAT fusionne à la date du transfert, le taux AT/MP de l’établissement repris avec celui de l’établissement repreneur.

  • Soit l’établissement repreneur était déjà actif, les éléments de calcul des deux taux AT/MP seront alors fusionnés.
  • Soit l’établissement repreneur vient d’être créé, son taux AT/MP sera calculé d’après les éléments (masses salariales et sinistralité) de l’établissement repris.  

Le risque que l’établissement repris apporte une sinistralité importante et fasse augmenter le taux de cotisation du repreneur n’est pas négligeable.

Par exemple :

L’établissement X a un taux applicable de 2,48% avec une masse salariale annuelle de 14 628 730 € et une sinistralité moyenne.

L’établissement Y a un taux applicable de 2,18% avec une masse salariale annuelle de 1 220 004 € et une sinistralité assez importante.

L’établissement X reprend 70% du personnel de l’établissement Y ainsi que les moyens de production pour exercer une activité similaire : il y a donc transfert de risque de l’établissement Y vers l’établissement X.

Le taux applicable à l’établissement X après fusion et reprise de la sinistralité de Y sera de 2,92% applicable à une masse salariale plus importante de 15 848 734 €.

Soit une augmentation du montant la cotisation AT/MP de 73 395 € suite à l’opération.

Il est donc fortement recommandé avant toute opération de vérifier les taux AT/MP des différents établissements à reprendre et d’identifier les risques financiers.

Quel sera votre taux après reprise ? Nous pouvons vous calculer votre taux fusionné !

✒️ Article rédigé par :

Charlotte LAUNAY

Consultante Senior Risques professionnels AT/MP – BU Performance RH

G.A.C. Group France

———————————————————————————————————————————————————————-

Pour ne rien manquer de l’actualité sur ce sujet, n’hésitez-pas à vous abonner à notre Newsletter RH.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Articles en Relation

MyCIR

Nouvelle offre CIR/CII 100% digitale !

Dans le cadre de France 2030, Bpifrance opère un appel à projets visant à soutenir les efforts d’investissement et de diversification des acteurs de la filière automobile entre 2022 et 2026.

Pour vous abonner à la newsletter :


* Merci de remplir les champs obligatoires.

En cliquant sur envoyer, je consens à ce que les informations saisies dans le formulaire soient exploitées par G.A.C. Group pour permettre de répondre à ma demande. Pour connaître le détail des traitements ou exercer mes droits, notamment de retrait de mon consentement à l’utilisation des données collectées, je peux consulter la  Politique de Confidentialité de G.A.C. Group.

Retour haut de page