Etes-vous éligible à l’exonération facultative de contribution économique territoriale (CET) ?

Vous avez créé un établissement ou réalisé un investissement foncier depuis le 1er janvier 2021 ?
Vous êtes potentiellement éligible à une exonération de CET ! On vous en dit plus.

Quelles sont les entreprises concernées par l’exonération ?

La loi de finances pour 2021 institue plusieurs dispositifs d’allègement de fiscalité directe.
Certains de ces allègements sont applicables de plein droit alors que d’autres sont facultatifs et nécessitent une délibération des collectivités territoriales ou de leurs groupements.

L’article 120 de la loi de finances pour 2021 instaure une exonération facultative de CFE pour les établissements nouvellement créés ou la réalisation d’investissements fonciers générant une augmentation de base d’imposition à compter du 1er janvier 2021.

Cette exonération, sera transposable à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) due au titre de l’établissement concerné.

Et concrètement qu’est-ce que cela change ?

Les créations et extensions d’établissement réalisées à compter de 2021 pourraient donc, sur délibération des collectivités bénéficiaires, être exonérées pendant trois ans de CFE (et de CVAE).

  • de l’année qui suit celle de la création d’établissement (l’exonération facultative s’apposerait après l’abattement de moitié de la valeur locative imposable)
  • ou de la deuxième année qui suit celle au cours de laquelle est intervenue l’extension d’établissement.

Et concrètement qu’est-ce que cela change ?

Les créations et extensions d’établissement réalisées à compter de 2021 pourraient donc, sur délibération des collectivités bénéficiaires, être exonérées pendant trois ans de CFE et de CVAE à compter :

  • de l’année qui suit celle de la création d’établissement (l’exonération facultative s’apposerait après l’abattement de moitié de la valeur locative imposable)
  • ou de la deuxième année qui suit celle au cours de laquelle est intervenue l’extension d’établissement.

de l’année qui suit celle de la création d’établissement (l’exonération facultative s’apposerait après l’abattement de moitié de la valeur locative imposable)
 ou de la deuxième année qui suit celle au cours de laquelle est intervenue l’extension d’établissement.

Comment faire pour en bénéficier ?

Cette exonération est subordonnée par deux conditions.

  • La prise de délibération par les communes ou EPCI avant le 1er octobre pour être applicable l’année suivante.
  • La demande de la part du contribuable (1447C en cas de création ou 1447 M en cas d’extension)

Nos consultants fiscalistes sont à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Vous avez des questions ? Parlons en !
Remplissez le formulaire ci-dessous :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Articles en Relation

MyCIR

Nouvelle offre CIR/CII 100% digitale !

Dans le cadre de France 2030, Bpifrance opère un appel à projets visant à soutenir les efforts d’investissement et de diversification des acteurs de la filière automobile entre 2022 et 2026.

Au-delà du CIR

Novembre 2022 | EVOLUTION LEGISLATIVE : Modernisation Crédit d’impôt jeux vidéo Poursuivant sa stratégie visant à faire de la France un leader de la production de jeux vidéo, le gouvernement a adopté un nouveau décret qui a pour objet la modernisation du dispositif. Le dispositif CIJV a par ailleurs été prolongé jusqu’au 31 décembre 2028.L’éligibilité

Dépenses de personnel

Octobre 2022 | JURISPRUDENCE – dépenses de personnel et doctorante en droit Le Conseil d’Etat se prononce sur l’éligibilité de travaux en droit menés par une doctorante au sein d’un cabinet d’avocat. Les juges confirment que par principe, la recherche en Droit n’est pas exclue du dispositif. En revanche, en l’espèce, les travaux menés par

Pour vous abonner à la newsletter :


* Merci de remplir les champs obligatoires.

En cliquant sur envoyer, je consens à ce que les informations saisies dans le formulaire soient exploitées par G.A.C. Group pour permettre de répondre à ma demande. Pour connaître le détail des traitements ou exercer mes droits, notamment de retrait de mon consentement à l’utilisation des données collectées, je peux consulter la  Politique de Confidentialité de G.A.C. Group.

Retour haut de page